La desserte aérienne rodriguaise – rétrospective

C’est en Mai 1968 qu’Air Mauritius s’appuyant sur des partenaires tels que le gouvernement mais aussi British Airways , Air France, Air India, se lance, sur l’Océan Indien dans la préparation d’une première desserte inter-îles.

La première desserte sur Rodrigues a lieu en septembre 1972, Air Mauritius parvient à acheter son premier avion. Il s’agit d’un Piper Navajo avec six sièges. Il fallait compter près de 2 heures pour rallier Maurice ( 560kms)

Cela changeait la vie des politiciens contraints à circuler souvent entre Maurice et Rodrigues, voyage qui, avec le bateau, était une entreprise de longue durée.

Cette desserte aérienne connut très vite un franc succès, aussi en septembre 1974, Air Mauritius parvient à remplacer son Piper Navajo préhistorique par un premier Twin Otter de neuf places, suivi en 1979 d’un deuxième Piper Navajo.

L’importance de la desserte sur Rodrigues était déjà sous estimée par le gouvernement mauricien 

 – il fallut attendre la mi- 1985, pour qu’Air Mauritius décide l’achat d’un ATR de 46places

En attendant l’arrivée de cet avion, en novembre 1946, elle loue un Hawker Siddeley 748 de Réunion Air Services pour soutenir les vols de ses deux Twin Otters.

De 1972 à 2004 l’arrivée à Rodrigues, à Plaine Corail se faisait dans une casemate de béton au bout d’une petite piste qui se terminait….dans le lagon.C’est dans cette guitoune que nous avons vécu un premier contrôle de nos passeports en terre rodriguaise, en octobre 2003.

Pendant ce temps l’accent est mis sur l’International.La desserte aérienne passe à la vitesse superieure avec la  location  d’avions gros porteurs.

Septembre 1973, Desserte Maurice- Nairobi- Londres par un Boeing 707

Nouvelle étape en 1981 Air Mauritius achète son premier avion gros porteur, un Boeing 707, qu’elle baptise City of Port Louis. Cet avion dessert également la ligne Maurice- Jo’burg .  – Puis un Boeing 737 d’ Air Madagascar dessert la ligne Maurice- Tananarive- Moroni- Nairobi.

1983 nouveau pas en avant : ouverture sur l’Europe : Le 2ème Boeing 707 d’Air Mauritius, « le City of Curepipe, » atterrit à Plaisance. Il dessert Maurice- Zurich, via Rome. – Avec cette ligne s’ouvre ce qui va devenir une vraie industrie touristique mauricienne.

En mars 1985, Air Mauritius acquiert son premier hélicoptère, un Bell Jet Ranger, de quatre places.Un accord passé avec Singapore Airlines pour une desserte Maurice/ Singapour.  Air Mauritius lorgne vers la clientèle touristique du Sud- Est asiatique et de l’Extrême- Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *