La promotion touristique intensive en Europe porte ses fruits

  

 l y a tout juste un an, le peuple rodriguais avait dû descendre dans la rue pour obtenir des subsides de Maurice pour sauver le tourisme en perte de vitesse. 

Cette démarche collective avait abouti à l’obtention d’un Special Stimulus Package qui devait permettre  aux mauriciens de venir avec des billets à prix réduits, séjourner à Rodrigues.

Nous avons fait le point avec notre ami AURELE :  

«  Effectivement, seuls ceux résidents a Maurice profitent de la baisse du billet  du 1er Aout 2009 jusqu’au 31 Déc. 2010.Cette mesure a eu des effets positifs sur le nombre d’arrivés a Rodrigues a partir de Septembre 2009. En 2009 le nombre de Mauriciens a chutée de 6.8%  mais par contre celui des Français a augmenté par 10.5% par rapport avec 2008. L’année 2009 terminait donc avec une baisse de 1.91%. En 2010, les quatre premiers mois sont positifs avec une moyenne d’augmentation de 23.93% ; 28.1% augmentation chez les Résidents de Maurice et 19.3% chez les Français.Bien sur que la crise est encore présente mais cette mesure a permis aux operateurs de respirer. Nous continuons a militer pour que les billets d’avions a destination de Rodrigues soient plus raisonnables et abordables.  D’ailleurs, nous travaillons en ce moment même sur des propositions firmes a soumettre aux autorités locales et nationales. Les autorités locales viennent sous mettre une demande au autorités nationale pour étendre la présente mesure au-delà de décembre 2010. Nous souhaitons a notre niveau un travail plus en profondeur visant a régulariser une fois pour toutes cette question du billet d’avion entre Maurice et Rodrigues et vice-versa en appliquant le concept d’extension territoriale.  » 

A suivre les évaluations que font les hébergeurs rodriguais, ceux ci se bougent pour améliorer leurs prestations, et envisager d’autres activités évènementielles : par exemple, la création du Grand Raid de Rodrigues sur un parcours nature de 30 à 35 km ou encore un festival des randonneurs à Rodrigues.

Les deux goulets d’étranglement qui ne sont pas encore résolus portent sur :

– la desserte aérienne peu satisfaisante-beaucoup de mécontentements chez les voyageurs,ce qui risque d’avoir des effets dissuasifs.

– L’extension envisagée de l’aéroport PLAINE CORAIL pour accueillir des avions gros porteurs

La prospective, à l’heure actuelle donnerait 100 000 voyageurs vers 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *