Maurice, as tu du cœur ?

Ce 22 juin, on peut enregistrer les premières réactions à ce mouvement populaire, extraits du « MILITANT ». Environ 2000 rodriguais avaient répondu à l’appel de différents acteurs de la société civile de l’île pour faire entendre leur voix voix. La marche pacifique qui a eu lieu à Port Mathurin, sous la bannière de la “plate-forme citoyenne”, avait un but précis : que le gouvernement central reconnaisse que des difficultés existent dans le dixième district et y remédier. L’une de leurs principales revendications : revoir le prix du billet d’avion entre Maurice et Rodrigues, car le tourisme se meurt littéralement à Rodrigues. Et si “l’indifférence” du gouvernement central persiste, une manifestation similaire, dans les rues de Port Louis cette fois, n’est pas à écarter, explique-t-on au niveau de la plate-forme citoyenne. Rodrigues, plus que Maurice passe par une crise, peut-être bien la plus profonde de son histoire. Et, face à cette crise profonde, le gouvernement central à Maurice n’a pas de considération pour une île Rodrigues qui se sent lâchée et qui vivote à la périphérie du développement.

La préoccupation principale des Rodriguais reste sans conteste son secteur touristique, premier pilier de son économie pourvoyeuse d’emplois directs et indirects.

… Sont touché aussi le secteur de la construction également où il y a une masse de chômeurs… ils relancent aussi pour de l’aide pour le secteur de la pêche…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.