Un éditeur aux petits soins

Si vous avez des vélleités de vous faire éditer, commencez par éviter de lire tous les articles plus décourageants les uns que les autres, qui vous abreuvent de chiffres catastrophiques sur le pourcentage infime de manuscrits acceptés par les éditeurs autant passer votre chemin !

Décider d’envoyer votre manuscrit par la Poste est la forme habituelle de démarche pratiquée, mais aussi une source d’angoisse et de découragement assurés. – Alors? il faut y croire ! et savoir communiquer votre FOI du charbonnier à votre éditeur – mais OUI c’est aussi simple que cela !

C’est ce que nous avons découvert, et souhaitons vous faire partager. Chemin faisant, au cours de notre pénible errance,à l’ïle Maurice, puis en France en mal d’éditeur, il nous aura fallu être obstinés durant 3 ans, sans succomber au doute avant de trouver la bonne solution pour que ce titre : »RODRIGUES INTIME » atteigne ses lecteurs de prédilection: ceux de l’Océan Indien.

Nous avons appris en cours de route qu’aujourd’hui, souvent l’auteur est  vu comme  « la vache à lait » qui doit cracher au bassinet, s’il veut prétendre au titre d’auteur – que notre manuscrit, puisqu’il devait être commercialisé, deviendrait un simple « produit de consommation » auquel serait appliqué un packaging séduisant. Cette « parole rodriguaise » recueillie avec infiniment de pudeur méritait mieux à nos yeux, et appelait au respect de l’esprit spécifique de l’île, dans sa mise en page.

Ceux qui ont compris le sens de notre FOI du charbonnier se nomment RIVENEUVE Editions, des éditeurs à l’ancienne, avec tout ce que cela induit de gage de qualité, mise au service du  manuscrit -oui, ce professionalisme existe encore-L’équipe RIVE NEUVE fonctionne, fait rarissime, aux coups de coeur, ce qui est devenu un grand luxe – Bref voila, à l’heure où, par découragement, des auteurs glissent vers une auto production frustrante car peu collégiale, on peut encore faire l’expérience d’une réalisation,  vécue tous ensemble, au service du livre « RODRIGUES INTIME »

Jacques Emmanuel

Auteurs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *